II. Stratégie de communication

 

a)- Le VAKOG : 

 

Abercrombie&Fitch utilise le VAKOG presque totalement. Les créateurs de la marque utilisent 4 canaux sensoriels sur 5. 

Le style de l’entreprise est assez particulier. Elle utilise des lumières, des musiques dynamiques, des vendeurs au physique irréprochable, des odeurs de parfums captivantes. Toutes ces choses sollicitent la majorité des sens du consommateur. On parle donc de marketing « polysensoriel ». 

Le premier est le marketing visuel. La marque apporte une grande attention à l'esthétique. La lumière est tamisée, elle fait évoluer le consommateur dans l’obscurité et le choix des couleurs des vêtements réchauffe l’ambiance.

Le second est le marketing sonore. Les boutiques A&F ont un aspect « boite de nuit » branchée, la musique est très élevée, et c’est souvent de l’électro. Ce marketing a aussi toute son importance puisqu’il motive et attire des cibles jeunes et tendances. 

Le troisième est le marketing olfactif, mettant en jeu l’odorat. Ce marketing est très efficace, les vendeurs sont tenus de vaporiser du parfum sur tous les vêtements toutes les heures. Cela est donc très agréable pour le consommateur. 

Et enfin, le quatrième est le marketing tactile. Le client peut toucher à tous les vêtements. Mais pas que. Des mannequins sont présents devant chaque boutiques. A&F insiste donc sur un certain érotisme. 

 

 

b)- Sex&Pub :

 Abercrombie&Fitch repose sa communication média sur des affiches sexy où les produits sont mis en valeur via des mannequins attirants. Les publicités ont un impact plus fort lorsque des mannequins séduisants sont mis en scène. Pour mieux vendre un produit, il faut donc faire naître un certain degré de désir chez le consommateur. 

Freud l’avait déjà bien compris : l’utilisation du sexe arrête et interloque le consommateur. Voilà pourquoi, Abercrombie&Fitch interpelle l’envie et le manque à travers des affiches. Le consommateur savoure l’image, qui lui apporte alors une certaine jouissance. « Le manque se révèle, le désir naît… ».

 

c)- Leurs théories :

 

1- Marketing tribal

 La marque s’est aussi basée sur une stratégie probablement pas voulu au premier abord, le marketing dit « viral », en rapport au virus et à la propagation de celui-ci. En effet, le bouche à oreille s’est développé à une vitesse phénoménale, cela est dû en particulier à l’exclusivité pendant 2 ans des Etats-Unis. Cette théorie utilise donc des outils de communication interpersonnels. Cette technique s’est fortement développée grâce à Internet, un outil de communication de + en + rapide dû à sa fiabilité, sa rapidité et surtout sa surface de propagation.

 

 2- Gay-marketing

La psychosociologie de groupe intervient beaucoup dans la stratégie de communication de la marque. En effet, le marketing dit « tribal », met donc en parallèle le besoin d’appartenance à un groupe, une tribu. L’appartenance à une tribu devient donc un moyen de se démarquer, grâce à des signes distinctifs, et la marque jouie beaucoup de cette technique.

 

 

 


3- Le Marketing Viral

 Cette théorie employée par la marque est très simple à comprendre. En effet, celle-ci cherche à toucher et attirer le plus de monde pour vendre comme toutes marques vestimentaires. La communauté gay a été un point de départ dans la stratégie commercial et la stratégie de communication : cette communauté est très représentée dans le monde(par exemple : elle représente le marché communautaire le plus lourd des Etats-Unis) et, comme cité dans le marketing « tribal », en psychosociologie, nous concluons qu’un groupe doit avoir ses propres distinctions. Pour cela, Abercrombie utilise de nombreuses couleurs et cela pour satisfaire le « visuel » des clients de la communauté gay.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site